Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clio est ma muse et m'amuse
  • Clio est ma muse et m'amuse
  • : un blog qui je l'espère, vous donnera le sourire après une dure journée de labeur: légereté et futilité en sont les maitres mots!!
  • Contact

Profil

  • cliomamuse
  • légereté et futilité resteront les mots qui qualifieront le mieux cet espace, pour se vider la tête après une bonne journée de travail!
  • légereté et futilité resteront les mots qui qualifieront le mieux cet espace, pour se vider la tête après une bonne journée de travail!

Rechercher

6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 22:14

C'est plutôt un chapitre qui s'achève même, la fin d'une belle histoire qui  tout de même durée 7ans, et 7 ans sur 25, c'est beaucoup!

 

Quand j'ai eu 18 ans, et mon bac surtout, mes parents m'ont un peu poussé hors du nid. Pour eux il fallait prendre mon indépendance, pas financière bien sur, mais au moins apprendre à vivre seule. Du coup ils sont partis en quête d'un appartement, un beau deux pièces au pied du metro, ils ont tout refait à neuf pour moi, m'ont laissé choisir le carrelage de la salle de bain, la couleur du plan de travail de la cuisine, bref en me replaçant 7 ans en arrière je me rend encore plus compte de la chance que j'ai.

 

Je me souviendrais toujours de ma première nuit dans cet appartement, avec mon copain de l'époque, je me suis mise à pleurer en pensant au chapitre qui s'achevait à ce moment là, celui de l'insouciance, déjà à 18 ans j'étais nostalgique de tout (en fait depuis mon enfance je suis nostalgique de tout, les parents rabâchent toujours à leurs enfants de profiter de chaque instant parce que c'est leur age le meilleur, mais lorsque les enfants en sont conscients c'est ce qui les rend malheureux, enfin moi en tout cas, je sais que tous les moments que je vivais après j'avais une petite pointe de tristesse en me disant qu'ils étaient déjà passés, que je ne les revivrai jamais.)

 

Bref la première nuit dans cet appartement j'ai pleuré, le "fais de jolis rêves mon bébé" de mon papa m'a manqué, j'ai eu du mal à dormir car passer de la campagne profonde à un appartement sur un axe passant et sans double vitrage, ça fait mal aux oreilles!

 

Le premier réveil, j'étais triste de ne pas voir mon père touiller son café en lisant l'express après m'avoir dit un grand bonjour plein d'entrain. et puis la première journée est passée, et puis les autres aussi.

 

dd0b0296.jpg

 

Dans un premier temps cet appartement n'était que ma chambre d'étudiante, car je rentrais presque tous les week ends, c'était un bon équilibre et puis après je n'y suis retourné qu'un week end sur deux car j'avais des amis sur Paris que j'avais envie de voir, et puis j'ai arreté de passer toutes mes vacances chez eux, je restais parfois dans cet appartement, dans cette ville que j'aime beaucoup, qui reste une des plus belle du monde, mais qui moi ne m'a jamais fait réellement rêver, du moins pour y vivre.

 

Lorsque j'ai rencontré l'homme et que je l'ai invité chez moi pour la première fois, il a été très choqué car il a trouvé mon appartement très impersonnel, il m'a même demandé si c'était un appartement témoin. J'apprécie la déco minimaliste mais il avait raison, je ne m'étais jamais vraiment investi dans la décoration de cet appartement, c'était pour moi plutôt un dortoir, quand je parlais de chez moi, dans ma tête je voulais dire chez mes parents.

 

Au fur et à mesure de notre relation, j'ai espacé mes visites chez eux, et puis un jour l'homme s'est installé, les meubles ont changé on a pris sa table, son canapé, sa TV, il a rajouté pleins de merdouilles et c'est vrai que ça faisait plus habité. Et un jour, j'ai dit chez nous, en pensant à cette appartement, je m'y sentais enfin comme chez moi. On a créé des rituels qui nous étaient propres, comme les sushis ou les repas chinois le vendredi soir, où les crèpes le dimanche (depuis on a abandonné), on a fait notre vie quoi.

 

Et puis cette année, on s'est dit qu'on en avait marre, on rêvait tous les deux du sud, de la plage, du soleil, de la province.

 

Du coup j'ai demandé une mutation mais dans l'éducation nationale, en avoir une dans les régions du sud relève de l'exploit du coup on y croyait moyen. Et puis le verdict est tombé, je mute.

 

Du coup on a vidé l'appartement, rempli des cartons, je me suis dit que ça allait me rendre triste, nostalgique, comme tout ce qui change pour moi quoi. Et en fait non, je suis tellement pressée de commencer ce nouveau chapitre que terminer celui-ci ne me fait pas peur, je crois que je suis enfin sereine, et si pour moi l'âge de raison c'était aussi 7 ans , mais 7 ans de vie sans mes parents?

 

xoxo

Partager cet article

Repost 0
Published by cliomamuse
commenter cet article

commentaires

bb 09/04/2017 18:01

Merci pour le partage, jolis écris.... Bonne continuation. :)