Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clio est ma muse et m'amuse
  • Clio est ma muse et m'amuse
  • : un blog qui je l'espère, vous donnera le sourire après une dure journée de labeur: légereté et futilité en sont les maitres mots!!
  • Contact

Profil

  • cliomamuse
  • légereté et futilité resteront les mots qui qualifieront le mieux cet espace, pour se vider la tête après une bonne journée de travail!
  • légereté et futilité resteront les mots qui qualifieront le mieux cet espace, pour se vider la tête après une bonne journée de travail!

Rechercher

4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 19:20

Souvenez-vous, j’avais peur de m’ennuyer pendant mon congé et bien au final j’ai rien glandé et j’ai l’impression de ne pas avoir assez profité car maintenant je suis légèrement submergé par les événements, et c’est seulement maintenant que je trouve le temps de relater le récit des derniers événements.

Mon bébé était prévu pour le 27 mars, le jour de la DPA (date probable d’accouchement pour les nullipares, moi maintenant je suis primipare, nous n’avons pas les mêmes valeurs.), je me suis donc rendue à la maternité pour faire un petit contrôle, vérifier que le bébé se portait bien et que moi aussi accessoirement (oui quand on est enceinte on n’est intéressante que pour ce qu’on a dans le ventre, vous votre bien être importe assez peu finalement).On est donc parti pour 9h30, la valise dans la voiture, juste au cas où, espoir quand tu nous tiens !! Le médecin m’a examiné, m’a dit que tout allait bien et m’a renvoyé chez moi.

Sauf que dans la voiture, de grosses douleurs dans le bas du ventre, que j’ai d’abord mis sur son examen très peu délicat (quand je vous disais que les futures mamans n’étaient pas toujours ménagées…), et puis quand la douleur est revenue régulièrement je me suis dit que ça devait être ça, une contraction (je n’en avais pas encore eu). Il était 11h, mes contractions étaient déjà régulières, je les trouvais douloureuses, j’ai attendu 3h avant de rappeler l’hôpital pour leur demander si je devais venir et au téléphone la sage femme m’a dit « je ne sens pas à votre voix que vous souffrez donc il est trop tôt pour venir »…. Donc note à moi-même, et à vous aussi peut être, lorsque vous appelez, n’essayez pas de contenir votre mal par souci de politesse, hurlez à la mort, ça marche mieux !!

Du coup je suis resté sagement chez moi à embrouiller l’homme toutes les 5 minutes je me suis douchée car à ce qu’il parait l’eau chaude ça aide, ils conseillent les bains mais l’Homme n’a pas voulu m’installer de baignoire (il méritait bien que le lui crie dessus tiens), j’ai même lissé mes cheveux (en faisant une pause toutes les 5 minutes toujours), j’ai cherché les œufs dans le jardin (c’était dimanche de pâques, mon dernier en tant qu’enfant puisqu’à partir de l’an prochain c’est moi qui les cache) et puis à 20h on est parti à l’hôpital quand même parce que bon 9h je me suis dit que je devais avoir dilaté un minimum quand même…

Et arrivé à l’hôpital oui effectivement …. 2 misérables centimètres…. Encore 1 et on me posait la péridurale !!!! Une heure après c’était bon, l’homme est sorti se chercher un quick, la sage femme et l’anesthésiste m’ont fait la conversation et après je n’ai plus rien senti…. Dans le côté droit !!! ahahah oui ben ça arrive parfois, essayez de vous tourner du côté gauche pour que le produit descende… il n’est jamais descendu le b*t*rd..

Et puis s’en est suivi une loooonnnnnnngue attente de nuit à base de bip et thouthouthouthouthou (bruit des battements de cœurs de bébé) de prise de tension toutes les 10 minutes, pas de sommeil, pas de bouffe, bref tout ce que j’aime. Et puis les sages femmes qui viennent toutes les heures pour prendre température, vérifier le col et puis tenir un peu compagnie. Lors d’une visite on a demandé ce que signifiaient les autres courbes sur l’écran… « Ce sont les autres salles de travail, lorsqu’un écran s’éteint, c’est que l’accouchement est terminé ! » nouveau jeu donc, qui va rester le plus longtemps ?!???? Je casse le suspens : c’est MOI !!!!!

J’en ai vu défiler des accouchements, et mon col lui ne se dilatait pas, du coup lorsque ma péridurale est arrivée en fin de course, j’ai demandé qu’on me réinjecte un peu de produit (la moitié du corps qui souffre c’est mieux que la totalité), et l’infirmière a oublié de revenir avec le produit en question… j’ai donc eu une petite heure de contraction en rab, comme ça c’est cadeau !!

Et puis la nuit s’est achevée à base de pffff c’st long et de « hanlalala dans quelques heures il est avec nous », l’équipe de jour est arrivée pour nous dire que toute la nuit on avait beaucoup surveillé le bébé « ah et ce n’est pas comme ça d’habitude ?§ ? » non là son rythme cardiaque est un peu bas il doit appuyer sur son cordon, et là pleins de positions à essayer pour qu’il change de position et surtout qu’il descende dans le bassin.

Et puis à dilatation complète, alors qu’il était toujours aussi haut on m’a dit qu’on allait tenter de me faire pousser… j’ai donc bien appliqué la méthode vue en cours de préparation à l’accouchement, tout en pensant, allé du caca ils en voient tous les jours, ce n’est pas grave si tu te lâches !!! (J’avais rien mangé depuis 24h donc rien ne risquait de sortir), puis on a dit « je vais chercher le médecin pour avoir son avis » et là forcément ça pue ! Si le médecin s’en mêle c’est qu’il y a un problème !!! Donc dans l’état seconde dans lequel je me trouvais je me suis mise à stresser, tremblement, pleurs, la totale quoi… après quelques poussées supplémentaires (et des poussées incroyables d’après elles) le bébé ne descendait pas et d’un coup on t’annonce : on va au bloc, monsieur enfilez cette tenue, allé hophophop.

Donc comprendre on va te sortir ton bébé par le bide parce que ton bassin est trop étroit, ou le bébé trop gros, au choix, mais on t’a quand même laissé 24h pour que tu sentes ce que ça fait d’arriver à dilatation complète. Voilà voilà. Dans le bloc y’a plein de monde qui se présente, on te pose encore pleins de trucs partout et l’Homme est arrivé en déguisement de chirurgien, on a essayé de blaguer un peu mais en vrai j’étais stressée un peu et puis en 5 minutes, un cri… les secondes deviennent une éternité, mon regard bloque sur le truc bleu qu’on a tendu devant moi pour que je ne vois rien : une giclée de sang énoooorme …. Je commence à me dire qu’on m’a charcuté, et puis le bébé arrive jusqu’à nous, tout cracra, plein de morve verte, un petit mexicain d’après l’homme de par sa couleur. Et après, on m’a shooté à l’oxygène je me souviens de m’être perdue dans mes pensées, et puis des longs couloirs, d’avoir glissé pour être transvasée (c’est pas le mot on est d’accord) sur un autre lit, qu’on m’a demandé de me hisser alors que j’avais 0 force, on m’a demandé si je sentais mes jambes et je ne les sentais plus ! Bonjour l’angoisse :

« Quoi je suis handicapée ?!?? bouhouhou

-non madame, c’est normal

-ah ! »

Puis une salle de réveil avec une infirmière sur son ordi. J’ai quand même osé un petit « est-ce que je peux voir mon bébé ? ». Elle m’a dit qu’ils arrivaient avec l’Homme, et c’est dans ces moments là que le temps est vraiment long, là tu te repasses le film et tu penses à sa morve, au fait qu’on t’a obligé d’embrasser cette chose toute sale (oui c’est bien de mon bébé que je parle comme ça, mais il était vraiment sale !!) et là ils arrivent, en mode peau à peau « eh mais il va prendre l’Homme pour sa mère c’est quoi cette histoire » et boum sur tes nichons pour la tétée d’accueil. Et tout le monde qui s’exclame oulalala qu’il tète biennnnnnn . oui ok c’est cool maintenant cassez vous qu’on débrief avec l’Homme et que je décide comment je le trouve ce bébé. Plein de cheveux oui, on me l’avait dit en même temps, yeux foncés, bon avec les miens je me faisais peu d’illusion… il a une bonne tête une fois lavé en fait, et puis il a l’air tellement mignon, et puis il tète bien mon fils, il est vraiment trop fort…

ET voilà comment on tombe amoureuse de son bébé… pas forcément le coup de foudre, mais au final c’est vrai que c’est le plus beau et le plus fort. Allé après ce récit très long je vous laisse et puis je reviens vite pour vous raconter le séjour à l’hôpital, ça vaut le détour !!

Partager cet article

Repost 0
Published by cliomamuse
commenter cet article

commentaires

lola 15/04/2016 17:42

Bonjour!
Tu dois être si occupée en ce moment que ce message te passera peut-être par dessus par la tête, mais je voulais te remercier. Cet après-midi, je procrastinais à entreprendre la rédaction de mon mémoire d'histoire, en me disant; pourquoi je m'embête, pour être prof, métier si dévalorisé, apparemment si stressant, chronophage, peu satisfaisant intellectuellement... Les témoignages en ligne sont peu élogieux. Je suis tombée sur ton blog en faisant des recherches sur les oraux du capes, et de secret story à chalons, au désir de partir dans le sud, en passant par les rendez-vous avec les banques pour la maison et la grossesse, merci mille fois de m'avoir rassurée en me montrant un avenir qui m'attire! Une prof heureuse, qui ne se plaint pas (ou peu:)), qui a de l'humour et semble décontractée... On en croise peu sur le net.

cliomamuse 28/04/2016 14:04

Hey! Oui un peu occupée mais quel plaisir un commentaire, il y en a peu par ici alors c'est sympa d'avoir un retour!! tu as parfaitement résumé la situation, je suis heureuse effectivement! j'enseigne depuis seulement 4 ans et je ne changerais de métier pour rien au monde, le tout est de savoir ce qui nous attend, certes les autres ont une bien piètre image du métier de prof on entend toujours que ce qu'on fais est facile et pourtant ceux qui le disent ne pourraient jamais passer une semaine complète a la place d'un prof. Mais leurs réflexions te passent au dessus lorsque tu es devant des élèves qui sont reconnaissants de ce que tu peux leur apporter, pas toujours en terme de connaissance mais ne serait-ce qu'humainement, et franchement il y a tellement de côtés positifs: avoir un pret plus facilement parce que tu as la sécurité de l'emploi et puis aussi avoir les vacances: d'abord pour regarder des conneries à la télé mais surtout pour fonder une famille!! Et si tu vis au bord de la mer alors vraiment c'est le paradis